Logiciel d’analyse de données C.H.I.C.

Présentation : Chercheurs, enseignants, si vous voulez analyser les résultats de vos élèves, d’un regroupement d’élèves à une épreuve, classifier, structurer, hiérarchiser, découvrir des régularités, des invariants, des similarités, des implications entre comportements, attributs ou items, etc., issus d’un questionnaire. Si vous voulez savoir quels sont les individus qui contribuent aux classes de comportements, aux enchaînements, aux structures, etc., demandez-le à C.H.I.C. et… à l’ARDM (Association pour la Recherche en Didactique des Mathématiques)!

De quoi s’agit-il ?

Le sigle CHIC signifie : Classification Hiérarchique Implicative et Cohésitive

C’est un logiciel d’analyse de données, initialement conçu par Régis Gras en ce qui concerne les algorithmes, puis successivement développé sur PC par Saddo Ag Almouloud, Harrisson Ratsimba-Rajohn et, dans sa version actuelle, par Raphaël Couturier.

Un menu permet de choisir plusieurs options en langues française, italienne, portugaises et anglaise.

Quelles données traite-t-il ?

Des données numériques binaires ou non pour des valeurs comprises entre 0 et 1 se présentant en un tableau à 2 entrées, par exemple 3000 sujets × 250 variables, saisies dans un tableur

Ainsi, les situations de présence-absence, de réusssite-échec, d’intensité d’appartenance ou de satisfaction (de « rien » à « tout » en passant par « un peu » ou tout autre valeur intermédiaire), tableaux de contingence, etc. sont traitables.

Que permet-il de faire ?

Il fournit :

  • des statistiques brutes : moyennes, écart-types, coefficients de corrélation
  • une classification hiérarchique des similarités selon l’algorithme de la vraisemblance du lien de I.C.Lerman : valeurs des similarités, arbre hiérarchique avec son processus et ses niveaux significatifs
  • une analyse implicative selon les méthodes de R. Gras et ses élèves, avec en option la méthode classique et la méthode entropique, tout en donnant la possibilité de conjoindre, disjoindre, supprimer, ajouter des variables : les valeurs d’intensité d’implication ou de similarité, les coefficients de corrélation linéaire, les croisements deux à deux des variables,
  • le graphe implicatif selon différents seuils d’intensité, les sujets et les catégories de sujets contribuant aux chemins du graphe, les chemins significatifs (travaux de M.Bailleul)
  • la classification cohésitive en un arbre (travaux de A.Larher), avec ses niveaux significatifs, la contribution de sujets et catégories de sujets à ces niveaux (travaux de H.Ratsimba-Rajohn)
  • la réduction du nombre de variables grâce à un sous-programme qui permet de traiter des gros fichiers tout en gardant le maximum d’information relativement à la similarité ou à l’implication.

Comment obtenir CHIC ?

Nouveautés

Suite aux amélioraritons de la théorie de l’analyse impicative, CHIC traite aussi les « variables-intervalles » (ex . intervalles de notes) et on peut désormais obtenir directement les conjonctions de 2, 3, 4 … variables et étudier les liaisons implicatives entre ces conjonctions.

Voir aussi :

  • Le site ouvert par F. Spagnolo (http://math.unipa.it/~grim/asi/asi_index.htm) permet d’accéder, non seulement aux actes de A.S.I. 4 (Castellon 2007) , mais également à ceux de A.S.I. 1 (Caen 2000), A.S.I. 2 (São Paulo 2003) et ASI 3(Palerme, 2005), ainsi qu’à des photos prises pendant les Journées.
  • COLLOQUE à l’IUFM de CAEN : LA FOUILLE DANS LES DONNEES PAR LA METHODE D’ANALYSE STATISTIQUE IMPLICATIVE (23, 24 juin 2000).
  • Introduction de variables supplémentaires dans une hiérarchie de classes et application à CHIC (Couturier Raphaël, Régis Gras LORIA UMR).
  • Bibliographie : ASI – Analyse Statistique Implicative – CHIC
    http://mizara.fr/chic_web/bibliographie_chic/bibliographie_chic_base.xml

Ficher en annexe : chic_bibliographie.pdf