Bonjour à tous,

Nicolas Décamp (LDAR) et moi-même, avons le plaisir de vous annoncer une journée d’étude LDAR-SPHERE, qui aura lieu le 13 Décembre 2019 à Paris.

Cette journée portera sur les enjeux sociaux liés à la diffusion de l’histoire des sciences.
Je vous souhaite une belle fin de mois d’Août,
Charlotte de Varent (LDAR, SPHERE)
L’objectif de cette journée est d’examiner de plus près certains des arguments qui sont mis en lien avec l’enseignement de l’histoire des sciences, pour le justifier : premièrement, le fait de porter un regard critique sur les propos mobilisant des sciences, et deuxièmement, le fait de complexifier l’approche de la notion de culture. Grâce à la participation de sociologues et d’une professionnelle de l’éducation, les enjeux sociaux liés à ces arguments seront évoqués précisément. Ainsi la journée participera à une réflexion sur la pertinence et les spécificités de l’histoire des sciences, par rapport à d’autres enseignements liés au développement de l’esprit critique, auprès des élèves.

Horaires: 9h30 – 17H (accueil convivial à partir de 9h)

Lieu: Université Paris 7 Diderot, bâtiment Condorcet – Salle Valentin 454 A (quatrième étage)

Pour venir:

https://www.math.univ-paris-diderot.fr/ufr/batcondorcet

https://www.math.univ-paris-diderot.fr/_media/ufr/plan_prg.png

Journée d’étude LDAR- SPHERE :

« Enjeux sociaux et diffusion de l’histoire des sciences »

– trois intervenants – 13 Décembre 2019

Journée organisée par : Charlotte de Varent (LDAR & SPHERE) & Nicolas Décamp (LDAR)

Résumé de la journée

Le propos de cette journée est de faire se rencontrer certains enjeux de société et d’éducation actuels, avec une partie des arguments qui peuvent aujourd’hui être mis en lien avec l’enseignement de l’histoire des sciences, pour le justifier : premièrement, le fait de porter un regard critique sur les propos mobilisant des sciences, et deuxièmement, le fait de complexifier l’approche de la notion de culture. Il s’agira d’une part, de mieux connaitre, grâce à la participation d’une sociologue des médias et d’un didacticien spécialisé dans l’argumentation scientifique, les enjeux de société actuels qui peuvent être liés à ces arguments. Angeliki Monnier, spécialiste des médias travaillant sur les identités collectives et discursives ainsi que les nationalismes, interrogera la façon dont les sciences de l’information et de la communication ont pensé l’usage des médias, notamment numériques, en lien avec l’étude de collectifs humains. Elle proposera son propre cadre, s’inspirant de l’approche sociologique de P. Bourdieu, et revisitant l’approche culturaliste pour prendre en compte les structures macrosociales, l’actualité politico-médiatique et les caractéristiques techniques des dispositifs. Gabriel Pallarès, didacticien des sciences spécialisé dans des phénomènes sociaux, abordera les enjeux de l’argumentation socio-scientifique, mettant en lumière la complexité épistémologique de la notion de « ce qui fait preuve en science » à travers l’exemple de l’incertitude. D’autre part, les interventions permettront de commencer à lancer une réflexion sur ce qui pourrait être spécifique à l’histoire des sciences, par rapport à diverses approches visant à favoriser l’adoption d’une posture critique chez l’élève. Barbara Jamin est enseignante en histoire dans le second degré, formatrice du groupe lycée en histoire-géographie et conseillère laïcité. Elle a co-organisé l’option « histoire des sciences » en Seconde, avec Matthieu Husson, historien des sciences (Observatoire de Paris, CNRS). Elle abordera ce qui lui a paru relever d’enjeux d’enseignement propres à l’enseignement interdisciplinaire de l’histoire des sciences, dans le cadre d’une option «histoire des sciences» en classe de Seconde, co-encadrée par des enseignants de plusieurs disciplines, notamment autour de la question de l’approche documentaire.

Intervenants, titres et résumés

Intervenant : Angeliki Monnier (Université de Lorraine, CREM)

Titre : Analyser les usages des médias numériques : état de lieux et perspectives

Résumé : Cette présentation se construira en deux temps. Tout d’abord, l’auteure proposera un aperçu des théories et méthodes habituellement employées pour l’analyse des usages des médias numériques. Elle mettra l’accent sur la tension qui traverse ces travaux entre approches dites « micro » et « macro ». Par la suite, l’auteure développera les contours d’un cadre conceptuel qui pourrait faire avancer les études qui portent sur les usages collectifs des médias numériques. Il s’agit d’une proposition théorique – mais fondée sur des travaux de recherche empiriques – qui s’inspire de quelques concepts-phare développés par le sociologue Pierre Bourdieu, tout en revisitant la pertinence et la portée de l’approche culturaliste.

Intervenant : Gabriel Pallarès, (Université de Montpellier, LIRDEF)

Titre : Argumentation socio-scientifique et enjeux de l’histoire des sciences.

Résumé : j’aborderai en première partie différents enjeux (notamment citoyens) de l’argumentation socio-scientifique, pour les mettre en lien dans un second temps avec des enjeux concernant spécifiquement l’enseignement de l’histoire des sciences. Je prendrai en exemple la notion d’incertitude, cruciale dans le fonctionnement des sciences mais aussi dans le traitement des questions socio-scientifiques actuelles.

Intervenant : Barbara Jamin (Lycée Léonard de Vinci, Levallois Perret)

Titre : En quoi l’enseignement d’histoires des Sciences au Lycée constitue une expérience innovante de transdisciplinarité ?

Résumé : Le regard enrichi qu’offre un enseignement construit dans une démarche de collaboration étroite entre professeurs de disciplines très différentes (Histoire, SVT, Sciences Physiques, Philosophie, Français) permet de proposer aux élèves de Seconde des approches didactiques innovantes et originales et leur apporte une aide précieuse en matière de détermination de leur profil et de leur orientation. La co-construction des séances et la co-animation permettent une approche croisée des questions traitées dans le programme, conçu dans une optique permettant aux élèves de mieux s’emparer des sujets par un éclairage conjoint, à la fois en sciences dures et humaines.

Le site connaît actuellement d'importants dysfonctionnements techniques, merci de votre patience.

X